mercredi 14 juin 2017

Notre invitée de Juin '17 : Aurélie

Hello , 

Pour ce mois de Juin nous vous proposons d'aller à la rencontre de l'univers doux et raffiné d' Aurélie alias Kaléidoscrap. 


Bonjour et un grand merci à toute l’équipe pour cette invitation !
Je m’appelle Aurélie, j’ai 32 ans, je suis prof de lettres-histoire et  je vis en Normandie près de Rouen aux côtés de mon mari et de notre petite Bérénice qui est depuis tout juste 5 ans devenue le sujet principal de mon scrap. J’ai commencé le scrap sous le pseudo Kaléidoscrap en découvrant un jour de 2007 les albums d’une amie, j’avais alors une image très ringarde de cette activité d’après le peu que j’en avais entraperçu dans les boutiques, mais j’ai eu un vrai coup de cœur en voyant ses albums car j’ai réalisé que finalement j’aimais déjà scrapper sans le savoir en consignant des photos et notant des anecdotes. Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours aimé bricoler des carnets ou m’occuper avec toutes sortes de loisirs créatifs et finalement les divers horizons offerts par le scrap me correspondaient bien car cela réunissait tout ce que j’aimais avec notamment la photo qui est à mon sens l’élément essentiel à mettre en avant, c’est pour cela que j’aime les mises en page épurées.
Au départ, lorsque j’ai commencé à scrapper, je ne réalisais exclusivement que des minis-albums dont le sujet principal était nos vacances, désormais ils sont hélas plus rares et souvent réservés aux ateliers (auxquels je participe ou bien que j’anime), car avec la naissance de Bérénice, je dispose de moins de temps pour scrapper et j’ai envie d’un résultat fini plus instantané pour ne pas être trop frustrée, ainsi j’opte davantage pour des pages, ce qui me permet de mettre en valeur une photo plus rapidement. Cependant, je me suis également lancée dans le Project Life depuis 2013, ce qui me permet de noter aussi des souvenirs. En trois ans, j’ai peu à peu apprivoisé ce support, et je pense avoir enfin trouvé le style qui me convenait avec le Handbook qui est je trouve plus ludique à compléter tout en étant un bon compromis car il renvoie en quelque sorte à mes premières amours pour le mini album. Néanmoins, ce que j’aime particulièrement dans le mini-album en lui-même c’est son univers qui sert d’écrin aux photos choisies, d’ailleurs il a cela d’irremplaçable, il devient un élément de décoration à lui tout seul et ce qui me séduit, c’est l’idée de pouvoir disposer mes derniers albums sur une étagère dans mon bureau afin de les regarder en passant. Récemment, en faisant du tri, j’ai décidé de ranger dans une grande boîte les plus anciens afin de les protéger et que de chemin parcouru en 10 ans, que de souvenirs consignés. Certes tous ne me plaisent plus comme au début, les modes évoluent, mais à l’heure du tout numérique, ils restent une trace de moments passés qui nous sont chers.
Pour ce qui est de mon processus de création, je pars soit d’une série de photos, souvent des portraits cela m’inspire plus et je garde plutôt les paysages pour les faire imprimer dans des livres, soit d’une collection de papiers coup de cœur à partir de laquelle je sélectionne mes photos. Je réunis ensuite dans une boîte à compartiments tous les embellissements assortis, je prépare quelques découpes d’avance, puis je me laisse le temps de murir le projet. Pour cela, je note toutes mes idées dans un petit carnet par le biais de croquis (qui termine souvent sur ma table de nuit car les idées me viennent en m’endormant… pas vous ?) et je consulte mes tableaux d’inspiration sur Pinterest en piochant par-ci, par-là des idées de mises en page, d’embellissements, ou encore de pochettes. Je suis incapable d’avoir une idée du temps passé sur un mini, car j’aime prendre mon temps et scrapper le week-end pour me détendre ou entre amies, cependant pour que le projet ne soit  pas en cours trop longtemps, j’opte de plus en plus pour des albums aux reliures très simples car par ailleurs je n’aime pas non plus être contrainte par un manque d’épaisseur et me retrouver coincée car j’apprécie vraiment le volume justement et la liberté d’ajouter des pochettes, puis d’intervertir mes pages comme bon me semble. Ainsi, comme vous pouvez le remarquer, ces derniers temps j’affectionne particulièrement les classeurs ou anneaux.
Si je devais faire une liste de mes indispensables, je commencerai par du papier blanc, quelques imprimés, mais surtout des embellissements comme les chipboards, stickers, des découpes dans du papier blanc ou doré (mon favori du moment) ou die cuts achetés assortis aux collections, puis quelques tampons et sequins pour agrémenter le tout, sans oublier bien entendu ma machine à coudre qui ne me quitte plus car j’aime le côté fini qu’elle apporte aux créations.
Voici un aperçu de mes derniers albums favoris qui illustrent bien ma lubie du moment avec le doré.
Je vous dis à très vite pour vous dévoiler un mini réalisé exclusivement pour Minimum, et comme c’est très bientôt l’été, le thème tropical sera de mise pour annoncer les vacances à venir…
Aurélie







 Merci d'avoir accepté l'invitation Mini'Mum
RDV est pris pour vendredi afin de découvrir son nouveau mini

Tacha raconte pour Mini'Mum

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire